Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

Informations scientifiques

Publié le 20/12/2013

Trafic d'organes et tourisme de la transplantation, de trop timides réactions ...

Pr-Sicard
« Doctor Against Forced Organ Harvestingarrêt immédiat des prélèvements d’organes sur des prisonniers exécutés en Chine. Des médecins Français appellent à ne pas garder un silence complice.

La République Populaire de Chine est le 2ème pays à effectuer le plus grand nombre de transplantations d’organes. 20 000 transplantations ont eu lieu en 2005, dans des délais record (une à deux semaines d’attente). Entre 1999 et 2006, le nombre de centres de greffes est passé de 150 à 600.
Pourtant, les Chinois, inspirés par la philosophie de Confucius, sont réticents à l’égard du don d’organes. « En 1984, le gouvernement Chinois a autorisé la police à utiliser les cadavres des prisonniers condamnés à mort en vue des transplantations, avec ou sans le consentement de la famille », explique le Dr Harold KING, chirurgien dentiste et responsable France de l’ONG DAFOH, à l’occasion d’un débat à l’Assemblée Nationale.

Lire la suite...


Publié le 18/12/2013

Les nombreux essais en cours, la reconnaissance de Généthon comme laboratoire pharmaceutique genethon
non lucratif et la production prochaine de médicaments, viennent récompenser l’énergie des parents, des bénévoles et des chercheurs. Ou comment aller au-delà de l’écran…

Vingt-six ans après sa création, le Téléthon peut se vanter d’avancées majeures en terme de thérapie génique. Alors que rien ne présageait l’élaboration d’un traitement pour la myopathie de Duchenne, deux essais thérapeutiques prometteurs sont en cours. Autre prouesse : les bébés-bulles – ou Déficit immunitaire combiné sévère – sont dorénavant traités avec succès grâce à la thérapie génique.

Lire la suite...


Publié le 02/12/2013

PR MICHEL PHOTO C

Pneumologue et écrivain, Président de l'Académie de Médecine comme il le fut de celle des Beaux-Arts, le Pr François-Bernard MICHEL milite pour la reconnaissance d'un dénominateur commun entre la démarche du praticien et celle de l'artiste, professant « un humanisme consubstantiel à la médecine ».

Portrait

Proust, Valéry, Rilke, Gide, Beckett, Queneau, Van Gogh... La liste des illustres « patients » est impressionnante.

A défaut de les avoir rencontrés, le Pr François-Bernard MICHEL a scruté leurs écrits, leurs œuvres et les témoignages de leurs entourages respectifs. Il a ausculté leurs états physiologiques et psychologiques, basculant entre émergence de la maladie et du génie créatif. Il a ainsi vérifié, au gré des ouvrages qu'il leur a consacrés, l'existence "d'un parallélisme entre l'œuvre d'art et l'art médical'.

Lire la suite...


Publié le 03/12/2013

Depuis les débuts de la transplantation d’organes, le nombre de patients en attente a toujours été supérieur au nombre d’organes disponibles. Le fossé entre l’offre et la demande ne cesse de s’accroître. Les autorités médicales sont donc à la recherche de moyens complémentaires pour récupérer d’avantage d’organes à greffer. Les "dons croisés" sont un moyen de répondre à cette attente.

Les « dons croisés » ont été permis par la loi de bioéthique de 2011 qui a autorisé quelques hôpitaux pilotes à les pratiquer. Il s’agit maintenant de passer à la phase de généralisation de cette nouvelle pratique de transplantation à partir de donneurs vivants.

Lire la suite...


Publié le 20/11/2013

 Les Cellules Souches Mésenchymateuses* représentent un espoir thérapeutique dans de nombreuses situations où l’on cherche à reconstituer un os aux caractéristiques normales. Les applications de CSM - ARTICLE SUR RECONSTITUTION OSces techniques pourront se développer avec le passage en routine des cultures cellulaires.

L’os est un tissu dont la réparation physiologique permet d’aboutir à un os normal. Ce processus reste cependant délicat car si certaines conditions ne sont pas satisfaites, cette réparation ne se produit pas.

Dans de telles situations de retard, la greffe osseuse autologue représente la solution.

Toutefois, un effort de recherche a pour objet de contourner ce passage quasi-inévitable par l’autogreffe osseuse malgré son efficacité.

 

Quels autres moyens ?

L’autogreffe constitue certes une matrice de comblement. Cependant, ce n’est pas une solution universelle, du fait de son volume limité et donc parfois insuffisant pour résoudre une perte de substance volumineuse.

On pense ensuite aux allogreffes ou substituts osseux. Ceux-ci, à la différence de l’autogreffe, apportent seulement une matrice ostéoconductrice.

 

Lire la suite...


carte adots

Demandez votre carte d'ambassadeur du don d'organes

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube