Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

Informations scientifiques

Publié le 11/05/2010

 

351Remplacer un os détruit lors d'un accident ou d'une maladie par sa copie sera bientôt une réalité, si l'on en croit l'expérience menée par Gordana Vunjak-Novakovic, de l'université Columbia (New York). Les chercheurs ont ensemencé un os de veau débarrassé de ses cellules avec des cellules souches adultes humaines de la moelle osseuse. Cet os, découpé pour avoir la forme de l'extrémité d'une machoire inférieure, a ensuite été placé dans un bioréacteur fait sur mesure. Celui-ci lui a apporté en profondeur les nutriments nécessaires à la prolifération et à la différenciation des cellules osseuses. Au bout de cinq semaines, un os vivant avait remplacé la structure inerte initiale.

"La technologie pour remplacer l'os à partir d'une matrice artificielle résorbable et de cellules souches adultes est prête", confirme Guy Daculsi, directeur de recherche du Laboratoire d'ingénierie tissulaire ostéoarticulaire et dentaire Inserm U791 à Nantes. "Des sociétés se positionnent à l'étranger pour reproduire des structures osseuses plus complexes en bioréacteur. En Europe, le projet Reborne, coordonné par l'Inserm, a lancé cinq essais cliniques de reconstitution osseuse chez l'homme pour les chirurgies orthopédique et maxillo-faciale".

Source : Sciences-et-Avenir.fr (Pierre Kaldy)


Publié le 04/05/2010

 

349

Des chercheurs japonais de l'université Tohoku, dirigés par le Pr. Mari Dezawa, ont repéré un nouveau type de cellules souches pluripotentes, dans la peau et la moelle osseuse des adultes. Ils les ont baptisées MUSE (Multilineage-differentiating Stress Enduring Cells). Ils ont isolé et cultivé ces cellules qui semblent détenir des propriétés intéressantes pour des applications thérapeutiques. Elles ont été découvertes par hasard :  ayant mis par erreur des cellules de peau humaine en contact avec un enzyme pouvant les dissoudre, les chercheurs ont découvert que certaines cellules ont survécu. En étudiant ces dernières, ils ont constaté qu'elles "possédaient des marqueurs caractéristiques des cellules souches pluripotentes connues". Implantées à des souris, ces cellules se sont différenciées en fonction de l'endroit où elles ont été greffées : en cellules musculaires, en cellules nerveuses, en cellules hépatiques, etc.

Les MUSE ont pour caractéristique d'être rares (1 cellule sur 5.000 dans la moelle osseuse), et à la différence des cellules iPS, elles ne peuvent se multiplier à l'infini et cessent de se diviser au bout de 2 semaines. Toutefois, elles présenteraient moins de risques comme l'a montré une expérience menée sur des rats à qui on a implanté des MUSE au niveau des testicules : ceux-ci n'ont  développé aucune tumeur après 6 mois, là où des cellules souches embryonnaires ont engendré un cancer après 8 semaines.

Source : Bulletins-electroniques.com (Jean-Baptiste Bourdin) 23/04/10


Publié le 11/11/2008

"Le don d’organes est une forme particulière de témoignage de la charité", déclare le Pape Benoît XVI

237

Le 11 novembre 2008 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - "Le don d’organes est une forme particulière de témoignage de la charité", a déclaré le Pape Benoît XVI, s’adressant aux participants au Congrès International organisé par l’Académie pour la Vie, qui s’est tenu sur le thème suivant : "Un don pour la vie. Considérations sur le don d’organes".

"Les greffes de tissus et d’organes, représentent une grande conquête de la science médicale, et sont certainement un signe d’espérance pour de nombreuses personnes qui se trouvent dans des situations cliniques graves et parfois extrêmes" a déclaré le Saint-Père en parlant aussi de "la longue liste d’attente de nombreux malades, dont les seules possibilités de survie sont liées aux petit nombre d’offrandes qui ne correspondent pas aux besoins objectifs". Puis il a déclaré : "Qu’il n’arrive pas que la multiplication des demandes de greffe n’en vienne à changer les principes éthiques qui sont à sa base. Comme je l’ai déclaré dans ma première Encyclique, le corps ne pourra jamais être considéré comme un simple objet ; la logique du marché, autrement, aurait l’avantage. Le corps de chaque personne, avec l’esprit qui est donné à chacun personnellement, constitue une unité indivisible dans laquelle est imprimée l’image de Dieu lui-même. Ne pas tenir compte de cette dimension amène à des perspectives incapables de saisir la totalité du mystère présent en chacun".

Lire la suite...


Publié le 26/04/2010

 

345

La 1ère greffe totale du visage  est espagnole : elle a été réalisée courant Mars 2010 à l’hôpital Vall d’Hebron de Barcelone.
Ce jeune homme avait le visage déformé depuis 5 ans suite à un tramatisme très important. Il a commencé à communiquer, alors qu'avant sa greffe il ne pouvait pas avaler, ni respirer ou parler normalement.

22 heures d'opération

L'opération a mobilisé trente personnes pendant 22 heures, et le patient s'est vu greffer toute la peau et les muscles du visage, le nez, les lèvres, l'os maxillaire supérieur, les dents, le palais, les pommettes et la mandibule.

Le jeune homme a demandé à pouvoir se regarder dans un miroir une semaine après l'opération. Il a "réagi avec tranquillité, satisfaction et a écrit qu'il était très reconnaissant", a déclaré lors d'une conférence de presse le médecin Joan Pere Barret. Au cours des prochaines semaines, il pourrait commencer à parler et à manger, selon l'hôpital.

Jusqu'ici onze greffes du visage ont eu lieu dans le monde, en France, aux Etats-Unis, en Chine et en Espagne. La première mondiale a eu lieu en France en 2005.

Source : lexpress.fr


Publié le 24/06/2008

Le cœur du grand virtuose Frédéric CHOPIN pourra-t-il révéler s’il est mort de la Mucoviscidose ? Finalement nous ne le saurons jamais ...

216

Varsovie AFP - 23.06.2008

 

Préservé dans du cognac depuis presque 160 ans et abrité dans un pilier d'une église de Varsovie, le coeur du grand compositeur Frédéric Chopin pourrait révéler le secret de sa mort prématurée.

Jusqu'à présent, il était admis que le génial pianiste, né en 1810 près de Varsovie, était mort d'une tuberculose, à Paris en 1849. Mais des scientifiques polonais de renom pensent maintenant qu'il est mort d'une mucoviscidose, une maladie génétique qui touche gravement les poumons. Et ils aimeraient le prouver grâce à une analyse de l'ADN de son coeur.

Pour le professeur Wojciech Cichy, un des spécialistes polonais de la mucoviscidose, tous les maux dont a souffert Frédéric Chopin durant toute sa vie montrent qu'il était atteint de cette maladie, qui provoque une accumulation de mucus dans l'appareil pulmonaire. "Depuis sa tendre enfance, il était faible, enclin aux infections des poumons, à la toux", affirme le professeur Cichy. A l'âge adulte, il est toujours resté très maigre, ce qui est un autre symptôme de la maladie. Et il est mort avant d'être parvenu à la quarantaine comme la plupart des patients. Le médecin souligne aussi que Chopin n'a pas eu d'enfant connu malgré une relation longue et passionnée avec l'écrivain George Sand, ce qui suggère qu'il pourrait avoir été atteint de stérilité, un autre trait de la mucoviscidose.

Le coeur de Chopin repose dans une urne de cristal scellée à l'intérieur d'un pilier de l'Eglise de la Sainte-Croix, un édifice baroque de la capitale polonaise. A sa mort, selon son souhait, son coeur a été prélevé et ramené à Varsovie par sa soeur Ludwika, tandis que son corps était inhumé au cimetière du Père Lachaise à Paris. Emigré en France, le pays natal de son père, après l'insurrection de Varsovie de 1830-1831 contre les occupants russes, Frédéric Chopin n'avait jamais revu la Pologne.

Le dernier examen du coeur remonte à l'immédiat après-guerre. "Les archives montrent qu'il était en parfait état, mais on risquerait de le détruire si on y touche", affirme Grzegorz Michalski, directeur de l'Institut national Fryderyk Chopin (orthographe polonaise). Selon lui, un des deux parents vivants de Chopin est opposé à un examen du coeur, tandis que l'autre y est favorable.

Lire la suite...


carte adots

Demandez votre carte d'ambassadeur du don d'organes

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube