Comment un greffé cardiaque peut faire du sport ? - Pour le Don d’Organes et de Tissus Humains
Nous rejoindre sur facebookNous suivre sur TwittreNous suivre sur LinkedinNous suivre sur ViadeoNous suivre sur PinterestNous suivre sur YouTube

Comment un greffé cardiaque peut faire du sport ?

Justine COUTURIER a contacté l’ADOT 52 pour réaliser, avec 3 élèves du Lycée Diderot de Langres, un TPE (Travail Personnel Encadré) dans le cadre de leurs études. Elles ont réalisé un dossier très éclairant sur les mécanismes qui permettent à un greffé du coeur de reprendre une activité sportive, alors que « son nouveau coeur est privé de nerfs« .

Merci et bravo !

Après la présentation d’un sondage sur le don, une explication sur la transplantation et la reprise d’une activité sportive pour un greffé, l’étude s’oriente vers le cas particulier de la greffe cardiaque et le mécanisme de l’activité cardiaque.

Une première partie fait un constat sur la fréquence cardiaque : « … Un individu greffé a une fréquence cardiaque plus élevée qu’un homme non greffé et qui reste constante lors d’une activité physique ».

Dans un second temps on évoque les mécanismes qui modifient l’activité cardiaque :

pucebleu L’automatisme cardiaque : « Le sinus a pour fonction d’assurer la commande du rythme cardiaque… A cet endroit se localise le départ de l’impulsion électrique qui va permettre au cœur de battre« .

Le fonctionnement du cœur avec les nerfs : « … Chez une personne normale, l’activité cardiaque est régulée en partie grâce au nerf sympathique… (qui) contrôle principalement les activités inconscientes du corps humain« .

« Alors comment le cœur d’un greffé peut-il fonctionner sans les nerfs ?« 

pucebleu Fonctionnement du cœur sans les nerfs : « … Le sinus émet des impulsions électriques de 100 battements par minute… Lors d’une activité physique, son rythme cardiaque augmente très lentement et faiblement …Mais la présence d’une substance augmenterait malgré tout légèrement le rythme cardiaque, permettant les efforts physiques d’endurance« .

pucebleu Expérience de l’huître : elle montre que la substance qui augmente la fréquence cardiaque malgré l’absence des nerfs est l’adrénaline…

Les élèves concluent : « … Un greffé cardiaque peut continuer à faire du sport grâce à l’adrénaline sécrétée dans le sang par les glandes surrénales… Le patient est très encouragé à reprendre une activité sportive, malgré tout limitée face au sport : il doit faire des exercices d’endurance mais pas d’efforts de sprint. Lors d’un exercice, son cœur met un temps à s’adapter« .

Revenir sur : Documents d'étude