Qui peut donner ses organes ? - France Adot
Nous rejoindre sur facebookNous suivre sur TwittreNous suivre sur LinkedinNous suivre sur ViadeoNous suivre sur PinterestNous suivre sur YouTube

Qui peut donner ses organes ?

Le prélèvement est possible à tous les âges, ce qui surprend très souvent : un enfant, comme un grand-père, peut sauver plusieurs personnes le jour de son décès. Chacun peut donc, de son vivant, décider de devenir « potentiellement donneur« . Pour les mineurs, rien ne se ferait sans l’accord des parents, mais afficher sa position en portant une carte d’ambassadeur est tout à fait possible et souhaitable et rendra plus sereine la décision.

C’est l’état physiologique de l’organe « le jour du décès » qui fait qu’il sera prélevé ou non, et l’engagement initial n’est pas contraint par votre état de santé du moment : vous pouvez vous engager aujourd’hui, même si vous avez un problème de santé.

Aujourd’hui en France on peut prélever :

pucebleu des cœurs jusqu’à 65 ans,

pucebleu des poumons jusqu’à 70 ans,

pucebleu des foies jusqu’à 80 ans,

pucebleu des reins jusqu’à 85 ans,

pucebleu et des cornées jusqu’à … 90 ans et plus !

En 2018, 40 % des personnes prélevées avaient 65 ans et plus, et l’âge moyen des donneurs ne cesse d’augmenter : il était de 57,4 ans en 2018.

Revenir sur : Devenir donneur