Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

FRANCE ADOT 67

Bas-Rhin

Maison des Associations
1a, Place des Orphelins
67000 STRASBOURG
Tél : 03.88.14.00.88
ADOT Bas-Rhin Votre CONTACT Mme Françoise MAURER Présidente Contacter directement

QUELQUES TEMOIGNAGES

 

POUR ANNETTE ... MA MERE

 

 stele siteFA

 

Texte rédigé et lu par Mme Caroline BOURHIS à la mémoire de sa mère Annette lors de l'inauguration du monument édifié en hommage aux donneurs d'organes et à leurs familles au Jardins des 2 Rives à Strasbourg le 25 juin 2016.


Le 17 mai 2012 ... l'horloge de la vie de notre maman s'est brusquement arrêtée de tourner.

Tout est allé si vite ... Et pourtant :

  • il a fallu décider
  • il a fallu résister
  • il a fallu continuer

Générosité de coeur et amour inconditionnel, voilà tout ce que notre maman a su incarner !

Générosité de corps, par son don d'organes, voici tout ce qu'elle incarne encore.

Aujourd'hui, par ce modeste témoignage je souhaite mettre à l'honneur tous les acteurs de cette belle chaîne du don.

 

D'abord le geste de tous les donneurs sans qui rien ne serait possible, mais aussi le courage des familles, le soutien sans faille des coordinateurs et là mon regard se tourne vers Geneviève HAETTEL (coordination hospitalière du CHU de Strasbourg), le professionnalisme des transplanteurs et l'énergie positive des associations, qui font un travail admirable !

 

Quant aux receveurs, je ne sais pas où ni qui ils sont, mais le fait de savoir que grâce à certaines pièces de l'horloge de notre maman, leur horloge à eux tourne encore aujourd'hui ... nous conforte, mon père, ma grand-mère, mes frères (et je remercie Fred d'être venu me soutenir) et moi que cette décision du don a été la bonne ...

 

Merci à tous.

 

 

UNE BELLE HISTOIRE D'AMITIE ET DE SOLIDARITE

 

 

IMG 2133

 

"QUAND LES MARINS VONT AU-DELA DES VALEURS"

Une histoire de marins qui dépasse toutes les devises du monde maritime, une très belle histoire d’hommes, de marins. Cette histoire de marins débute par une amitié nouée sur la corvette Aconit D 609 en 1982, service, quart, escales, tempêtes… ils ont tout partagé et ils auraient pu en rester là comme beaucoup de marins.

Jean-Luc MAILLOT est un ancien marin et réserviste toujours souriant, plein de vie et d’énergie. Voila plusieurs années que Jean-Luc souffre d’une insuffisance rénale qui le contraint à une dialyse très fréquente avec les lourdes conséquences que l’on connaît, il a donc mis son envie de servir la marine entre parenthèses. Depuis longtemps inscrit sur la longue liste des patients en attente d’une greffe de rein, la rareté des donneurs et les incompatibilités entre receveurs et donneurs rend cette attente interminable et difficile pour lui et sa famille.

Un jour, voilà qu’un de ses anciens camarades, embarqué avec lui sur la corvette Aconit de 1982 à 1984, reprend contact et propose le don de son rein ! Luc PERDRIX, ancien QM1 avec Jean-Luc, dans la même compagnie, partageant tout, le bon et le moins bon comme on pouvait le faire à cette période, c’est à dire, insouciants, vivant l’aventure des nuits de quarts et des bordées à terre… Après de multiples examens et rencontres des médecins strasbourgeois, nos deux larrons sont déclarés compatibles et la date du jeudi 13 février est arrêtée pour les interventions presque simultanées du prélèvement et de l’implantation.

Après un passage au bloc relativement long et quelques jours en salle de réveil, ils gagnent leur chambre commune (moins de monde que dans le poste arrière de l’Aconit avec 24 quartiers maîtres et matelots !!).

C’est dans leur chambre que j’ai pu aller leur rendre visite au NHC de Strasbourg où, transplanté et donneur se portent bien, Jean-Luc prêt à rentrer chez lui, avec un suivi et un régime strict pour quelques mois et Luc encore pour quelques jours hospitalisé, avant de rentrer dans sa belle région de Vendée, où il habite et travaille depuis plusieurs années.

Une très belle histoire, d’hommes, de marins, presque naturelle, après des années de vie commune à bord des bateaux de la Marine Nationale.

Que de valeurs, d’exemplarité pour nous, pour nos enfants, pour notre institution, la Marine à qui l’on doit en partie cette amitié indéfectible et aussi cet état d’esprit.

A nous tous les bien portants, mettons nos consciences et nos papiers en règles pour permettre de donner nos organes à ceux qui en ont besoin et transmettons nos valeurs communes autour de nous afin de revivre des événements comme celui que Jean-Luc et Luc nous ont permis de vivre.

« Il y a trois sortes d’hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer.» Aristote

Article de Thierry JACOB paru le 1° mars 2014 sur le site de l'ARM (Association des Réservistes de la Marine-Alsace) www.arm-asso.fr

Jean-Luc MAILLOT est membre du C.A. de France Adot 67.

 

_____________________

 

Tous les ans depuis 1994, France Adot 67 est présente à la Foire Européenne de Strasbourg. Parmi les visiteurs de notre stand, des greffés et des parents de donneurs ont tenu à témoigner au travers de notre «Livre d’or».

 

VOICI QUELQUES EXTRAITS DE LEURS TEMOIGNAGES :

 

"Ma fille de 34 ans était insuffisante cadiaque depuis l'âge de 3 ans. Il y a six mois, son état s'est brutalement détérioré. Il n'y avait plus qu'une solution : la greffe cardiaque en super urgence. Il fallait trouver un coeur en 48 heures. Elle est partie en salle d'opération alors qu'elle venait de faire un arrêt cardiaque.

Grâce à ce don, j'ai pu garder ma fille et mon petit fils âgé de 6 ans conserve sa maman.

Un organe sous la terre, dans un cercueil, ne sert à rien.

Il faut DONNER pour conserver la VIE !

La personne décédée ne reviendra, hélas, plus jamais, mais elle peut encore SAUVER une vie : alors, on n'hésite plus !" - Claude D.

 

« Merci à celle ou à celui qui permet à mon mari de vivre et à moi de profiter de son amour. MERCI ! » - Françoise

 

« Merci à la personne et sa famille qui ont sauvé ma maman et qui lui permettront de connaître un jour ses petits-enfants et même les suivants ! »  - Lisa

 


"Greffée des poumons depuis juillet 2005, c'est un grand bonheur de pouvoir vivre presque normalement.

Chaque respoiration est pour moi un MERCI à ce don, ce grand cadeau qui m'a été fait.

Merci également aux équipes médicales qui font des prouesses.

Je voudrais surtout que mon témoignage permette la réflection pour dire oui au don d'organes." -  Béatrice F.

 

« Je suis maman d’un fils parti à 12 ans d’un accident de la circulation. C’était très dur, mais j’ai fait le don de ses organes. Sa mort n’aura pas été vaine : il a aidé des malades à revivre ». - Denise

 

« Après 3 ans de dialyse, la greffe est vécue comme une délivrance. Merci et reconnaissance profonde à tous ceux qui ont participé à ce miracle, les chercheurs, les médecins, les infirmières et surtout à la personne qui en partant a facilité la survie à plusieurs patients en attente de greffes. A suivre et à méditer par tous ceux en bonne santé ». -  André

 

ServicePr.Fischbach

 

 

TEMOIGNAGE D'UNE MERE :

 

Mon fils Sébastien (17 ans 1/2) a été victime d'un accident de la circulation en roulant en scooter sans casque. Sa tête a heurté un poteau en béton. Il a été plongé dans un coma profond et trépané dans la nuit pendant 4 heures afin de ponctionner son hémorragie cérébrale.

Je l'ai retrouvé dans la salle de réanimation le lendemain. Après avoir discuté avec le chirurgien qui l'avait opéré, celui-ci m'a dit qu'il n'y avait pas d'espoir, que tout avait été tenté.

En fin d'après midi, tous les signes correspondant à une mort cérébrale sont apparus. Ils m'ont été expliqués.

Quand l'infirmier-aumônier m'a fait la demande du prélèvement d'organes, une voix intérieure, celle de Sébastien m'a dit : « vas-y maman donne, à moi cela ne servira plus ».

J'ai LÉGALISÉ son OUI, car il était mineur. Le corps de Sébastien ne m'appartenait pas. Je n'étais plus qu'une maman venant de perdre son enfant.

Pour avoir connu l'onction de la souffrance par sa MORT, j'ai pris conscience du prix de la VIE. Je me devais de respecter la philosophie de Sébastien. Ses dons auront permis de rendre une vie meilleure aux personnes qui auront reçu de Sébastien ce qu'il a pu leur donner.

La maman de Sébastien.

 


carte adots

Demandez votre carte d'ambassadeur du don d'organes

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube