Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

FRANCE ADOT 48

Lozère

Centre Hospitalier Fanny Ramadier
Route du Malzieu
48200 SAINT CHELY
Tél : 06.89.52.03.77
France ADOT Votre CONTACT Mme Sylviane ROUSSET Présidente Contacter directement

ADOT 48 sur les ondes

A l'occasion de la journée "Santé pour tous" du 19 novembre 2014, Sylviane, présidente de l'ADOT Lozère, et Martine, témoin de la greffe de rein, s'expriment lors d'une interview réalisée par Mr Astruc, journaliste à Radio Eaux Vives. Ecoutez l'émission en cliquant sur le lien : Emission Radio Eaux Vives - novembre 2014.

 

Interview d'un donneur de son vivant

Pour écouter le témoignage d'un témoin du don d'organe de son vivant, cliquer sur  Radio Eaux Vives - septembre 2014, puis télécharger le fichier au format ".mp3".

 

Quelques témoignages

Un magnifique message d’espoir ! Lors de l’AG de l’Adot 48 qui s’est tenue à Rieutort de Randon le 6 octobre 2011 nous avons reçu d’une personne qui souhaite conserver l’anonymat le témoignage suivant auquel personne ne peut rester insensible . Pour la (toute) petite équipe de l’Adot 48 c’est un encouragement formidable à poursuivre le « combat » et pour tous les lecteurs de cette rubrique à parler du don d’organes en toutes occasions ! « J'ai donné mon rein à mon frère, atteint de la maladie de Berger à l'âge de 13 ans. Aucun traitement ne peut soigner cette maladie qui détruit les reins peu à peu, jusqu’à ce qu’ils lâchent. C’est ce qui est arrivé à Noël 2009. Le verdict tombe, son dernier rein a lâché. Il doit subir les contraintes de l’hémodialyse et les répercussions sur sa vie sociale et professionnelle sans oublier les conséquences de la maladie (hypertension, fatigue, maladies de peau, diabète, crampes, migraine...). A l'annonce de son hospitalisation et du verdict, ma soeur et moi avons spontanément décidé de donner notre rein. En Février nous rencontrions donc le Professeur responsable du service de transplantation qui nous a tout expliqué sur le don d’organe, ce qui allait se passer, les protocoles et les examens, les risques, les contraintes liées à la greffe, les médicaments, l’hygiène alimentaire, le risque de rejet etc. Autant d’éléments qui nous ont permis de prendre notre décision en tout état de cause. Notre frère savait qu’il y avait une issue et qu’il n’était plus seul. Alors patiemment et encouragé par le projet, il allait à ses séances d’hémodialyse tous les 2 jours, 4 à 5 heures d’affilé. Il était très fatigué. Il fallait qu’il tienne bon et qu’il garde le moral, très important pour que la greffe fonctionne. Puis en Mars nous avons fait les tests de compatibilité. Quelques semaines plus tard, nous recevions les résultats : compatibles - semi identiques. Un grand bonheur nous a envahis tous les 3, comme s’il avait fallu ce test pour savoir que nous étions vraiment frères et sœurs. Cela paraît idiot, mais ça été fort pour tous les trois. Nous étions liés non seulement par l’amour d’un frère à une sœur, mais liés de sang. Tout était donc réuni pour que la greffe fonctionne. Nous avons dû ensuite décider qui donnerait. Il a été difficile de choisir car nous voulions toutes les deux donner. Le choix s'est porté sur moi car plus âgée. Nous nous sommes dit que s’il fallait recommencer dans 15 ans, ma petite sœur, si elle le souhaitait toujours, pourrait mieux supporter l’opération, car plus jeune. L’aventure a donc démarré. En juillet et août se sont succédées analyses, radios, échographies, scintigraphie ; un chek up complet qui confirmait que tout allait bien. Et c’est avec une grande émotion que je recevais les compliments d’un radiologue « vos reins sont beaux ». Ensuite il a fallu passer devant un Comité d'Experts (parmi eux des médecins, psychologues, représentants de biomédecine) qui a validé le projet, et dans la foulée, devant le Président du Tribunal de Grande Instance, début Septembre. 28 Septembre, l'opération s'est bien passée. La greffe a fonctionné tout de suite et mon frère s'est remis sur pied très rapidement. Le lendemain il marchait, se tenait droit, il avait changé comme métamorphosé. Je l'ai trouvé magnifique. Concernant la cicatrice, j’imaginais une grande balafre en travers du ventre. En fait elle n’est que de quelques centimètres au bas du ventre et ne se voit pas plus que la cicatrice d’une appendicite. Aujourd’hui je remercie le chirurgien d’avoir pensé à mon aspect physique. Ce geste atteste du grand respect qu’ont les médecins à l’égard des donneurs. Concernant l'équipe du service de transplantation, elle a été formidable, compréhensive, toujours de bonne humeur. J’ai apprécié leur respect des patients et leur gentillesse à l’égard des familles. 9 mois pour une expérience de vie hors du commun. Avoir donné mon rein à mon frère est mon combat pour la Vie, ma cicatrice en est le témoin et j'en suis très fière. Si aujourd’hui je souhaite adhérer aux actions de l’ADOT c’est pour ne pas oublier que la vie est trop belle et précieuse pour être gaspillée. Et s’il m’en est toujours possible, j’espère que je pourrai en sauver d’autres. En parler autour de soi, surtout à sa famille, c’est faire respecter ses choix ».


carte adots

Demandez votre carte d'ambassadeur du don d'organes

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube