Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

FRANCE ADOT 45

Loiret

Maison des Associations
Rue Paulin Enfert
45500 GIEN
Tél. 06.76.90.76.39
franceadot45@laposte.net
France ADOT Votre CONTACT Mme Tyfenn JOUBERT Présidente Contacter directement

Nous avons reçu sur notre page facebook ce poème écrit par une lycéene de Tunisie. Nous vous le partageons.

"Don d'organe, don de vie !"

 

Je suis ton ami(e), ton enfant,

Ton frère, ta sœur, ton parent,

Ton prochain, ton semblable.

Sois dons pitoyable !

 

Je suis ce(te) enfant alité(e)

Qui n'a pas quitté l’hôpital

A cause d'une lourde hérédité

Ou d'un accident brutal.

 

Je suis un(e) enfant de sept printemps

Et ma lésion organique

Me cloue au lit et désole mes parents

Ecoute donc ma supplique !

 

Tu peux me sauver,

Tu peux me guérir,

Me redonner la gaieté,

Me redonner le sourire.

 

Une greffe et mon calvaire est fini.

Donne-moi, lègue-moi un organe.

Ma vie est à ta merci...

Ne sois pas vain, ne sois pas vaine !

 

Cher donneuse ou cher donneur,

Dans mon cœur, ton souvenir restera gravé.

Face aux préjugés et à la dureté de cœur,

Oppose ta grandeur d’âme et ta générosité.

 

ça n'arrive qu'aux autres, diront certains.

Mais, les autres, c'est qui ?

C'est moi, c'est toi, hein ?

Personne n'est à l'abri.

 

Donner un organe est le plus noble des dons.

C'est comme offrir une fleur !

C'est simple, c'est intelligent !

C'est propager autour de soi le bonheur.

 

Donne moi ou lègue-moi..

Un organe..au plus vite..de grâce !

Dans la chambre fermée, ma voix

Faiblit et le temps presse...

 

Quelques témoignages

 

La Greffe, c'est l'Espoir !

 

12-12-11 maria medaillon1976, diagnostic : insuffisance rénale chronique. Seule solution : la dialyse.

Malgré les obstacles engendrés par cette maladie détectée alors que j'avais 16 ans, j'ai pu obtenir mon diplôme de secrétariat et accéder au monde du travail.

1983, je me marie. Mais pas de possibilité d'avoir des enfants en dialyse.

27 mars 1990, le grand jour tant attendu est arrivé : un appel de l'hôpital pour m'annoncer qu'il y avait un rein compatible avec le mien. Après 14 longues années d'attente, je n'y croyais plus. Ma mère m'a fait naître ; ce donneur m'a donné la vie.

1996, j'ai donné naissance à une petite fille adorable : c'est le plus beau cadeau pour une femme "être maman".

Mais mon combat pour la vie n'est pas fini. En 2005, on me découvre un cancer du sein. Comme je suis de nature combative et très positive, aujourd'hui le cancer est guéri.

2010, après 20 ans, le greffon devient défectueux ; les néphrologues décident de me réinscrire sur la liste des patients en attente de greffe.

27 septembre 2011, (encore un 27 !) appel téléphonique de l'hôpital Necker de Paris m'annonçant que je suis attendue pour la greffe. Immédiatement en route pour Paris, les médecins me prennent en charge dès mon arrivée : pas le temps de réagir.

Tout s'est bien passé. Les résultats post-opératoires sont positifs. Je suis tellement heureuse que je ne peux expliquer avec des mots ce que je ressens.

Tous les jours j'ai une pensée pour ces deux donneurs et leurs proches : jamais je ne pourrai les oublier, surtout leurs familles qui ont dit "oui au prélèvement" dans ces moments de douleur. Mes proches, surtout ma fille, sont très heureux pour moi, mais je n'oublie pas que, quelquepart, une autre famille est triste d'avoir perdu un être cher.

Ces deux donneurs vivent à travers moi : les mots ne sont pas assez forts pour les remercier. Il n'y a pas de plus beau cadeau que celui de la vie.

Depuis plusieurs années, je suis bénévole à l'ADOT 45 pour témoigner de mon expérience et inviter chacun à prendre une décision "pour ou contre" concernant le DON D'ORGANES.

Une pensée pour toutes les familles de donneurs qui ont trouvé la force de dire OUI dans des moments si pénibles.

Maintenant je suis libre... Rattraper le temps perdu.... Vivre tout simplement.

MARIA.


Une vie nouvelle va commencer

Ge evievemedaillon3 h 37... ce mercredi 10 janvier 2007 !!! "allo, Madame DAVID. Ici le Docteur FRANCOIS de l'hôpital Bicêtre. Nous avons un rein pour vous... on vous attend." --------- "J'arrive".

En de telles circonstances, rien de tel pour être "réveillée" dans la bonne humeur. Sans tarder, j'appelle mon taxi, me prépare : une heure après nous voilà partis. Bicêtre approche : comme convenu, j'appelle le bip pour prévenir de mon arrivée imminente...

6 h : je franchis l'entrée du service de néphrologie. L'infirmière m'attend, me prend de suite en charge et me choisit une chambre dans le secteur "greffe" ; prélèvement d'un certain nombre de tubes de sang et tout s'enchaîne pour les derniers préparatifs : deux dernières heures de dialyse de mon parcours de "dialysée" long de presque deux années moins huit jours. Je fais ensuite une station prolongée devant le bloc opératoire : je verrai arriver trois grandes glacières portant mention : "human receptacl" : je remercie au passage ces "transporteurs de l'espoir".

14 h , j'entre au bloc... salle 15... Le chirurgien termine de préparer "mon futur rein" ; je l'imagine à l'intérieur de ce grand paquet vert : un champ opératoire le préserve. "Tout est prêt, vous pouvez l'endormir" dit le chirurgien. Je m'endors confiante... Je me réveillerai vers 17 h en salle de réveil : "tout va bien, Madame David ; c'est fini, tout s'est bien passé !". Vers 19 h 30 je suis de retour dans ma chambre. Me voici dans le "clan" des transplantés.

L'année 2007, année de mes 60 ans, a bien commencé. Durant ce séjour inoubliable, je ne vois pas le temps passer : les visites se succèdent, les appels téléphoniques, les SMS : vive le portable, je reste "branchée"... Je deviens vite une patiente "motivée" (mon parcours de militante associative s'avère porter ses fruits) pour apprendre rapidement la gestion de mon traitement anti-rejet.

Ce témoignage est un vif remerciement pour cette famille qui a dit "oui" et a accepté le prélèvement d'organes sur un proche, subitement décédé en cette période d'après fêtes de fin d'année. Cette personne, de son vivant, avait sans doute dit : OUI au don d'organes.

C'est pour que cette chaîne de l'espoir ne cesse pas et que d'autres personnes puissent aussi être greffées que j'ai décidé de rejoindre l'ADOT 45 et de participer activement à cette belle mission d'information auprès du public. Cette joie du don, il m'importe aussi de la partager !

GENEVIEVE


carte adots

Demandez votre carte d'ambassadeur du don d'organes

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube