Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

FRANCE ADOT 34

Hérault

20, rue Boyer
34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 28 57
06.79.10.23.65
France ADOT Votre CONTACT M. Henri GELIS Président départemental Contacter directement

Quelques témoignages

En cadeau de mariage, elle offre un rein et une vie normale à son compagnon 

 

victoire

Lors de la manifestation, à l'occasion du passage du Rallye des Gazelles à Millau, le V de la victoire sur la maladie. Témoignage de la joie de vivre de Marie-Jeanne. A, gréffée du foie et d'un rein en juin 2012 au CHU de Montpellier.

 ________________________________________________________________________________________

 

Depuis plusieurs années, je milite pour cette cause au sein de l'ADOT : Association départementale pour l'information sur le don d'organes et de tissus humains.

Mon implication n'est pas fortuite.

Des circonstances malheureuses m'ont conduit, bien des années après qu'elles se soient produites, à m'investir pour que d'autres ne soient pas désemparés lorsque survient un décès.

Jeudi 7 avril 1994, à Mourmelon. Début d'après-midi : notre fils de 9 ans, Benjamin, rejoint son école, distante de quelques centaines de mètres, près de Châlons-sur-Marne.

Il n'y arrivera pas. Un véhicule le percute de plein fouet sur le passage pour piétons. Transporté en hélicoptère au CHU de Reims, il est, quelques heures plus tard, déclaré en « mort cérébrale ».

La première douleur passée, nous nous interrogeons sur le sens de la vie et de la mort. J'insiste alors auprès du médecin de service pour savoir si on peut faire des dons d'organes. Le surlendemain, nous sommes de retour au CHU.

On nous explique que l'on a pu prélever cinq organes sur notre fils : le foie, le pancréas, les deux reins et les deux valves du cœur. Benjamin parait dormir sereinement. Son frère et sa sœur viennent lui dire un dernier au revoir.

Pour nous, il est évident que les greffes ont réussi pour les personnes à qui elles étaient destinées, ne serait-ce que pour commencer à faire notre deuil.

Ce n'est que bien des années plus tard que, alors en garnison près de Libourne, j'ai rencontré l'association ADOT33 qui tenait un stand dans les allées d'un grand magasin.

Bien m'en a pris, car j'ai pu, par la suite, avoir des nouvelles des greffons : ainsi, sur les cinq du départ, quatre ont été renouvelés (c'est le lot des greffons d'enfant après environ 15 ans de bons et loyaux services) et le dernier est toujours en activité. Les cinq enfants qui doivent avoir entre 25 et 28 ans aujourd'hui sont en pleine santé.

Au sein de l'association, fédérée au niveau national, je porte témoignage avec mes amis greffés du cœur, poumons, reins, cornée, moelle osseuse...

Pour toucher le plus de public, nous axons notre action dans les collèges, lycées, facultés, écoles d'infirmières, lors des manifestations sportives telles que le marathon du Médoc, le cross du sud-ouest ou le Décastsar de Talence, lors de forums, sur demande dans les sociétés comme Groupama ou Dassault, …

Henri P.

______________________________________________________________________________________________________________________________

 

Été 2012, la foudre est tombé sur notre vie : notre fille était atteinte d'une leucémie et devait être hospitalisée d'urgence.
Le chef du service pédiatrie onco-hématologie dans lequel elle avait été admise nous a indiqué que le traitement de sa pathologie serait long, incertain et qu'il passait par une greffe de moelle osseuse nécessitant un donneur compatible. Cette annonce a été terrifiante pour nous : nous ignorions tout de cette maladie et redoutions son issue incertaine. Mais quatre facteurs nous ont permis de traverser cette épreuve avec une certaine sérénité :
- la confiance totale que nous avions en l'équipe médicale du CHU Arnaud de Villeneuve qui par son professionnalisme et son humanité nous a soutenus de façon remarquable.
- le courage exceptionnel avec lequel notre fille a affronté sa maladie.
- la présence et l'entourage de notre famille et de son compagnon.
- enfin, et surtout, l'annonce qu'un donneur compatible avait été trouvé et qu'elle pourrait bénéficier rapidement d'une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Après les semaines terribles que nous venions de traverser, cette annonce fut pour nous porteuse d'un immense espoir de guérison, même si le chemin tracé pour y parvenir s'annonçait encore long et aléatoire : confinement en chambre stérile, toxicité d'une chimiothérapie intensive, puis surveillance post- greffe (aplasie, traitements anti-rejets , risques infectieux, suivi à long terme). Bien que la greffe se résume en un simple acte de transfusion, nous l'avons vécu comme un moment particulier et intense car il représentait, pour elle et pour nous, une seconde naissance.

Puis son état de santé s'est amélioré progressivement. Aujourd'hui nous fêtons les trois ans de sa greffe. Notre fille a retrouvé une existence totalement normale et profite intensément de sa nouvelle vie.

Rétroactivement nous mesurons à quel point l'acte de don d'un inconnu a profondément marqué le sens de son existence et celle de ses parents. 

Nous serons toujours d'une extrême reconnaissance pour ce geste anonyme qui lui a sauvé la vie et nous a redonné la joie de vivre.


                                                                                      M et C (ADOT34)

 

 

 


carte adots

Demandez votre carte d'ambassadeur du don d'organes

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube