Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

Réparation Osseusse : la thérapie cellulaire, une voie promettteuse

 Les Cellules Souches Mésenchymateuses* représentent un espoir thérapeutique dans de nombreuses situations où l’on cherche à reconstituer un os aux caractéristiques normales. Les applications de CSM - ARTICLE SUR RECONSTITUTION OSces techniques pourront se développer avec le passage en routine des cultures cellulaires.

L’os est un tissu dont la réparation physiologique permet d’aboutir à un os normal. Ce processus reste cependant délicat car si certaines conditions ne sont pas satisfaites, cette réparation ne se produit pas.

Dans de telles situations de retard, la greffe osseuse autologue représente la solution.

Toutefois, un effort de recherche a pour objet de contourner ce passage quasi-inévitable par l’autogreffe osseuse malgré son efficacité.

 

Quels autres moyens ?

L’autogreffe constitue certes une matrice de comblement. Cependant, ce n’est pas une solution universelle, du fait de son volume limité et donc parfois insuffisant pour résoudre une perte de substance volumineuse.

On pense ensuite aux allogreffes ou substituts osseux. Ceux-ci, à la différence de l’autogreffe, apportent seulement une matrice ostéoconductrice.

 

Maîtriser les cellules souches

L’expérience acquise de la recherche sur ces cellules souches mésenchymateuses par de nombreuses équipes de par le monde a permis de les identifier et d’en augmenter le nombre.

En effet, à partir d’extraits de moelle osseuse où elles sont présentes en relativement petit nombre, il est possible de les concentrer et ensuite de disposer de systèmes de culture permettant leur sélection puis leur expansion en nombre.

Une fois rendues disponibles en millions à partir de prélèvements, au départ réduits à quelques milliers, ces CSM peuvent être soit injectées par voie percutanée (au niveau direct de la zone à traiter), soit apportées chirurgicalement.

 

 Une expérience clinique en développement

Pour l’instant, les essais cliniques de ces techniques de réparation osseuse par thérapie cellulaire ne sont pas légions.

Cela en raison de contraintes réglementaires, principalement.

Ces procédés trouvent leurs applications dans des cas de retards de consolidation osseuse. Des injections de moelle osseuse plusieurs fois concentrée en CSM apportent parfois la solution.

Cette modalité thérapeutique ne fait pas encore l’objet d’essais à grande échelle mais finira sans doute par s’imposer comme une alternative valide bien maîtrisée.

 

 Un espoir réel

La thérapie cellulaire est une modalité de réparation osseuse qui mérite de figurer dans l’arsenal thérapeutique utilisable à l’encontre de nombreuses situations pathologiques.

Plus les cultures de cellules souches mésenchymateuses deviendront routinières, plus le recours à ces techniques se fera au quotidien. Demain approche à grands pas…

 

(*) les Cellules Souches Mésenchymateuses (ou CSM) sont d’origine embryonnaire.

Source : Le Quotidien de Médecin

Revenir sur : Informations scientifiques

carte adots

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube