Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

La regrettable stagnation des greffes cardiaques

Stagnation des greffes de coeur

C'est une situation dommageable : le nombre de patients en attente de greffe – tous organes confondus –  electrocardiogrammeaugmente d'année en année. Celui qui concerne le cœur stagne depuis 5 ans.

Pour l'Agence de la Biomédecine, le facteur limitant principal est le nombre et la qualité des donneurs : « l'accès à la greffe cardiaque est avant tout limité par une offre insuffisante. En outre, l'âge des donneurs augmente. Il est évident qu'on ne va pas greffer le cœur d'un homme de 65 ans à un patient de 20 ans ».

 

En France, le nombre de candidats pour un greffon cardiaque est de deux pour un.

Cependant, notre pays n'est pas à plaindre : « En 2012, nous avions 6,1 greffés cardiaques par million d'habitants. Ce qui est bien supérieur à l'Allemagne, au Royaume-Uni et à l'Italie, dont le taux se situe autour de 4 » rappelle le Dr Richard DORENT, Cardiologue près de l'Agence de la Biomédecine.

Des solutions à l'étude

Pour maintenir à tout prix ce niveau, plusieurs solutions sont à l'étude.

L'une d'elles serait de booster le nombre de donneurs en élargissant les critères du don, en prélevant éventuellement des patients plus âgés. A une condition toutefois : « il faut évaluer ces donneurs aux critères élargis de manière différente, grâce à des examens supplémentaires » précise le Dr DORENT.

Autre mesure avancée pour améliorer l'accès à la greffe cardiaque : moduler les règles de répartition des greffons. « On souhaiterait attribuer le greffon à un malade, et non plus qu'à une équipe chirurgicale », propose le Dr DORENT. En somme, faire fi de toutes contingences géographiques.

Toutefois, il faudra bien de la pédagogie à l'attention des Centres Hospitaliers avec cette volonté : rétablir une répartition optimale « greffon-greffé ».

REPERES
Nombre de greffes cardiaques
  • en 2000 = 328
  • en 2012 = 397
23 enfants en attente de greffes en 2012 pour :
  • cardiomyopathies dilatées = 45%
  • cardiopathies ischémiques = 31%
Le taux de survie à un an est de 67%

 

Source: Le Quotidien du Médecin, Mars 2014

 

 

 

Revenir sur : Informations scientifiques

carte adots

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube