Rejoignez nous sur Facebook
Rejoignez nous sur Twitter
Rejoignez nous sur linkedin
Rejoignez nous sur viadeo
Rejoignez nous sur google +
Rejoignez nous sur pinterest
Rejoignez nous sur youtube

Coeur artificiel : une première mondiale à Paris

Coeur-Artificiel2Un coeur artificiel autonome, conçu par la société française Carmat, a été implanté le 18 décembre 2013 dans la poitrine d'un patient souffrant d'insuffisance cardiaque terminale par une équipe de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris.

C'est quoi ce coeur artificiel ?

Créé par le chirurgien français Alain Carpentier, le coeur artificiel de la société Carmat mime le fonctionnement de l'organe naturel. Il est destiné à des malades ayant une insuffisance cardiaque à un stade terminal, et dont l'espérance de vie est très courte. Entre 100.000 et 120.000 malades pourraient potentiellement bénéficier de cette technologie en Amérique du Nord et en Europe.

 

L'entreprise Carmat, fondée par le Pr Alain Carpentier et Matra défense (d'où son nom) en 2008, mondialement connu pour avoir inventé les valves cardiaques Carpentier-Edwards, veut pallier le manque notoire de greffons dont sont victimes des dizaines de milliers de personnes souffrant d'insuffisance cardiaque avancée. 

Cette prothèse, fondée sur des bases scientifiques "solides", vise "une fonctionnalité et une durabilité exemplaires". Un palliatif à la greffe de coeur ?
2 micropompes fournissent un débit autorégulé du liquide d'activation qui, par la pression exercée ou non sur les membranes des ventricules gauche et droit de l'organe artificiel, assure la circulation du sang dans l'organisme du patient.

Une Première mondiale

"Nous nous réjouissons de cette première implantation, mais il serait bien entendu prématuré d'en tirer des conclusions car il s'agit d'une seule implantation et d'un délai post-chirurgical encore très court", a commenté le directeur général de Carmat, Marcello Conviti, cité dans un communiqué.

Les autorités sanitaires françaises avaient donné leur feu vert fin septembre à une telle intervention, ouvrant de nouvelles perspectives à des malades condamnés par la rareté des greffons disponibles.
Après la France, 4 centres chirurgicaux internationaux - Belgique, Pologne, Slovénie et Arabie Saoudite - ont reçu l'autorisation officielle pour implantation.

Source AFP, 20 décembre 2013

 

 

Revenir sur : Informations scientifiques

carte adots

 

Don de moelle osseuse avec France ADOT

je donne

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez nous sur linkedin Rejoignez nous sur viadeo Rejoignez nous sur google + Rejoignez nous sur pinterest Rejoignez nous sur youtube